Ankafizo fa hira ho anao

Les Fondateurs

FERNAND Eric

Eric FERNAND est propriétaire et codirecteur de la Radio Aides-FM d’Antalaha.

« Devant le poste de pilotage »

Eric FERNAND a une passion très prononcée pour les musiques du monde notamment pour les musiques dites tropicales et africaines, comme les ségas réunionnais et mauricien, les rumbas congolaises, voire les reggaes du fin fond de la Jamaïque, et bien évidemment les rythmes bien malgaches, de la lignée de Wawa, Fandrama, Riviera ou encore de Viavy Chila.

Eric FERNAND réside actuellement en France, en Bretagne, mais contrôle à distance le bon fonctionnement de la radio Aides-Fm, en jouant sur les outils de communication liés à la haute technologie qu’est Internet (msn, skype et autres), par exemple. Des contacts quotidiens sont tenus avec l’équipe dynamique qui gère la Radio à Antalaha; des consignes sont régulièrement données, des informations sont constamment échangées afin de pouvoir améliorer les qualités du service qu’offre aux auditeurs la Radio. Pour cela,  une visioconférence régulière est tenue.

« La technicité est un atout…il faut veiller au grain »

Sa présence en France aide, dans un sens, la radio, à rester constamment en phase avec l’évolution – très rapide – du milieu musical mondial.  Tous ces soins méticuleux, toutes ces préoccupations singulières sur « la qualité », sont, autant de preuve de volonté qui consiste à mettre la ville d’Antalaha en diapason avec l’exigence qu’impose l’évolution médiatique dans le monde.

——–

FERNAND Eddie

Eddie FERNAND est le Co-fondateur et codirecteur de la Radio AIDES FM.

Le rôle d’Eddie FERNAND au sein de la Radio consiste essentiellement à conseiller son frère sur la manière dont il faudrait gérer cette « entreprise sociale » qu’est la Radio Aides-FM. Toutefois, il n’interfère pas dans le choix de la programmation ni dans la gestion du personnel. Son rôle plus « politique » que « technique consiste notamment à s’assurer du respect de la « vocation éducationnelle » (et non commerciale) de la Radio et de veiller à son efficacité en tant qu’outil à part entière de développement de la ville d’Antalaha.